Cabinet de Psychosomatique Corinne Vera
L'esprit & le corps, approche intégrative
 

Psychothérapies - Psychosomatique analytique  - Médiation corporelle - Avignon Bollène - Ligne

Stress - Cabinet de psychosomatique à Avignon Bollène (84) et Ligne

Stress et Psychosomatique

Le stress

Qu'est ce que le stress? On en parle beaucoup et de plus en plus. Quand on est stressé, le corps est là pour nous le dire.

Le stress concerne le psychisme et le somatique. Il s'agit d'une réaction émotionnelle face à un évènement vécu et perçu comme agressif,  une réponse physique adaptative où le corps s'adapte et se protège  par la libération de cortisol par les glandes surrénales.

Omniprésent désormais dans notre quotidien, il est facteur de troubles psychiques avec des mécanismes défensifs psychiques adaptatifs insuffisants et donnant lieu à des craquages psychiques mais aussi pouvant devenir fonctionnels et organiques.

Il peut être ponctuel  ou chronique.

Le principe de résilience

Le stress, ce point limite entre le supportable et le non supportable nous permet de questionner en parrallèle la notion de résilience. Jusqu'où tenir et quand lâcher? C'est parfois nécessaire de revoir les choses, prendre du recul sur des facteurs de stress que l'on pourrait éviter. 

Le traumatisme

 

Le Stress Post Traumatique SPT

En phase d'alerte, le système nerveux sympathique prend le relai du cortex qui n'est plus en mesure d'analyser correctement les données et le seuil de tolérance est dépassé : le rythme cardiaque augmente, le corps commence  transpirer, l'adrénaline est libérée. En phase de résistance, le cortisol est libéré par l'hypophyse. Si cet état perdure trop, le cerveau est saturé, le corps prend le relai. Il peut y avoir confusion, sentiment d'étouffement, un sentiment d'angoisse de déréalisation, l'impression de folie ou de mort imminente. Le nerf vague active le système défensif du figement, le coprs passe en mode survie. Le thalamus et l'hippocampe n'arrivent plus à percevoir des sensations cohérentes, le raisonnement est impacté, les traces mnésiques sont fragmentées et seront plus tars réactivées sous forme partielles dans des riviviscences

La crise d'angoisse sera à l'origine de la demande de nombreuses consultations mais aussi des affects fréquents au cours de l'analyse. Ces "attaques de panique" sont vécues dans le corps : bouffrées de chaleur, vertiges, palpitations, battements de cœur. transpiration. tremblements. impressions d'étouffement.

L'angoisse est un symptôme  : l'affect, en raison du  principe dynamique de la libido qui a pour but la décharge libidinale et du principe de constance cherchant à reguler les tensions, cherche à se frayer un chemin au-delà des représentations interdites, lequel passe par le corps. 

L'origine de l'angoisse est dans le signifiant, dans la jouissance.

* A noter que l'angoisse est au coeur de la phobie dont le principe est le déplacement de l'angoisse sur un objet extérieur, le déplacement étant un mécanisme défensif.

"Le retrait de la réalité par dissociation est réalisé par des modifications internes des états de conscience : évanouissement, période amnésique (...) bien qu'améliorant la situation pénible du sujet, n'a pas résolu pour autant sa souffrance" (J.B. Stora, Le stress, Que sais-je, 2019, p.68)

Trauma et psychanalyse

En 1921, dans son essai Au-delà du principe du plaisir, Freud va expliciter les aspects dynamiques de sa théorie du trauma. Freud aborde le stress sous un aspect dynamique avec l'effraction des systèmes de défense psychique et son aspect délié et non abréagis, avec une absence de signifiant . 

Stress, angoisse et trama d'un point de vue métapsychologique

En psychanalyse, on parlera d'économie psychique pour qualifier la quantité d'énergie qui circule et sa répartition, entre  diminution et augmentation. Le modèle économique évoque la transformation de la pulsion en lui permettant de se réinvestir ailleurs et autrement que dans le sexuel, l'énergie libidinale devant être canalisée pour la rendre acceptable.

Le modèle économique ouvre sur la question du narcissisme avec un Moi suffisament fort pour aller dans le sens de ses besoins, et sur celle du masochisme, où le Moi se sacrifie. Le mécanisme de défense de la sublimation est majeur dans ce modèle.

Le modèle économique est un des trois axes majeurs de la métapsychologie, les deux autres étant le modèle topique et le modèle dynamamique.

Le modèle dynamique considère le point de vue dualiste des pulsions sexuelles et d'autoconservation, la pulsion étant au centre de conflits et de combinaisons. 

Le modèle topique est lié à des lieux psychiques précis ainsi qu' à des lois.

La pulsion, entre psyché et soma

 Psyché-soma sont associés par la  pulsion qui est à la limite du somatique et du psychique.

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à Psychologue.fr

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.